Une journée typique d’un cambodgien

Après quatre années de vie dans la campagne cambodgienne, je commence à connaitre les habitudes de ceux qui m’ont accueilli dans leur magnifique pays. Voici donc comment se passe une journée normale pour un cambodgien des campagnes.

  Attention, lève-tard s’abstenir !

Il y a quelque chose à savoir avant de commencer.
Au Cambodge, l’électricité n’est pas donnée, donc les habitants réduisent leur facture en utilisant cette denrée (majoritairement importée) le moins possible.

kitchen

  • Réveil avant 6h, avec le soleil. La femme prépare le feu pour le petit-déjeuner,
  • Apres un borbor roboratif (porridge de riz) mais pauvre en nutriments, chacun se prépare pour sa journée.
  • La femme se rend au marché pour vendre les récoltes de la veille ; ou se rend dans les champs de riz s’il n’y a pas de récolte
  • L’homme aide la femme à porter les fruits et légumes à vendre puis achète un café glacé avant de se rendre aux champs ou au jardin.

Le café glacé est la boisson nationale, devant l’alcool de riz et le jus de canne.cafe_glace
Un café très fort est noyé dans la glace et arrosé copieusement de lait concentré sucré (Nestlé n’a plus le monopole depuis longtemps). C’est une boisson très mauvaise pour la santé, mais les cambodgiens en boivent beaucoup.

  • Jusqu’à 10h30, l’homme travaille aux champs. Désherber à la main représente une grande part du travail.
  • La femme revient du marché pour préparer le repas et l’homme revient à l’ombre. En effet, à partir de 10h30 le soleil est trop fort pour travailler dehors.
  • A 11h, le repas du midi. Il se compose toujours de riz, accompagné d’une source de protéine, souvent du porc et du poisson (je vis près de la mer), jamais de bœuf et parfois ces choses qui nous semblent immangeables : sauterelle, grenouille, araignée ou rat.

 

marketKampot, les ressources sont nombreuses, les amateurs d’araignées se rencontrent dans le nord plus pauvre et plus sec. Ici les ressources qu’offre la terre et la mer sont largement suffisantes (poivre, sel, riz, …)

  • Apres le repas une sieste dans un hamac s’impose. A l’ombre bien-sûr, jusqu’à 15h.
  • Lorsque le soleil tape moins fort, l’homme retourne aux champs et la femme récolte quelques plantes sauvages, entretiens le foyer domestique et prépare le feu pour le soir et le lendemain.
  • Lorsqu’il n’y a plus assez de lumière pour travailler, ou lorsque la femme l’appelle, l’homme revient du jardin et mange le diner préparé par la femme. (la même chose que le midi avec quelques variations).
  • Puis, vers 18h30, le couple se couche en écoutant un peu la radio.

Voici une journée typique a Snam Ampal, près de Kampot au Cambodge.
Dans les autres régions, les habitudes peuvent changer, mais en général, une journée à la campagne se ressemble. Qu’elle soit à Kampot, Siem Reap ou Kampong Cham.

 

 

 

champs

Dans les villes, la vie est très différente, selon situation de la famille. Mais toujours, la petite chiffonnière comme l’assistant de ministre se lève aux aurores pour se coucher avec le soleil.