10 Différences entre vivre au Havre (province de France) et à Kampot

Lorsque je rentre au bercail pour quelques semaines, la même question revient toujours :

« C’est comment le Cambodge ? »

Non pas que cette question récurrente soit stupide, mais il est vraiment difficile de répondre en quelques instants.
Premièrement c’est différent. Mais généralement cette réponse ne suffit pas, alors j’énumère ici dix différences frappantes qui me viennent à l’esprit.

Transportation

  • Kampot, un taxi coûte 5$ pour faire 150km. Mais il faut être prêt à se tasser (à 8 sans le chauffeur. si, si c’est possible !), ou alors on peut choisir une autre option.
  • La première chose que les touristes remarquent en général lorsqu’ils arrivent au Cambodge, c’est qu’ici on fume des « Alain Delon » à 5 dollars la cartouche.
  • Dans mon appartement au Havre, mon bananier faisait une paire de feuille par an, et j’étais content, ici les bananiers poussent de plusieurs mètres par an.
  • Quand il n’y a pas d’école, ce n’est pas parce que les profs font la grève mais parce qu’ils arrondissent leurs fins de mois en faisant moto-dop (taxi à moto).
  • Au restaurant, le serveur vous apporte automatiquement un « doggy-bag » pour emporter chez vous ce que vous n’avez pas fini. Vous l’avez payé cette nourriture ou ce vin ! Essayez d’emporter la bouteille de vin à moitié vide la prochaine fois…
  • A Kampot, les rats sont aussi nombreux qu’au Havre parce que les serpents contrôlent leur nombre. (d’ailleurs, si vous cherchez du travail au Cambodge, vous pouvez toujours devenir chasseur de rat à Phnom Penh)

snake-kidComme je vis dans la campagne autour de Kampot, il y a aussi des choses qui me surprennent en tant qu’expatrié.

  • Il n’y a pas de boite aux lettres. Pas de mauvaises nouvelles ou de pubs, la facture d’électricité vient en moto.
  • L’eau chaude ou tout l’équipement habituel chez nous ne le sont pas ici. A la saison sèche il n’y a presque plus d’eau. Et pendant la saison des pluies elle est boueuse.
  • Quand en janvier il fait 25 degrés, mon fils me réclame une couverture supplémentaire.

    Bein oui, il fait froid papa !

Voila. Ceux qui comptent plus vite qu’ils ne lisent me diront qu’il n’y a que 9 différences. Mais c’est voulu, la dixième différence est réservé à celle que vous me donnerez dans les commentaires. Je sais que vous êtes observateurs, alors soyez originaux…